En automne avec le chien et le chat : ce qu'il faut retenir

Hygiène, soin, entretien… voici quelques conseils pour bien aborder, chez le chien et le chat, cette transition annuelle de saison avec le passage à l’automne.

En automne avec le chien et le chat : ce qu'il faut retenir - Dossiers - Chien
En automne avec le chien et le chat : ce qu'il faut retenir - Fotolia.com

 

Parasites : puces, tiques et… teigne


Qui dit automne, doit automatiquement penser parasites. Puces et tiques tout d’abord. 

Les tiques peuvent vivre et se multiplier avec une température ambiante comprise entre 0°C et 20 °C. L’automne est une saison où elles sont encore bien présentes. Et pas seulement en campagne ou en forêt. On le trouve aussi dans les villes (parcs, jardins, haies…). 

L’automne étant encore propice aux promenades, il est important de bien inspecter régulièrement son chien… et son chat, surtout si ce dernier a accès à l’extérieur. 

De nombreux antiparasitaires, voire un vaccin pour l'une des maladies dont elles peuvent être responsables (la piroplasmose), existent afin d’en protéger le chien et le chat. Il est important de protéger son compagnon en ne ratant aucun rendez-vous de rappel de vaccin et en traitant régulièrement avec un antiparasitaire adapté. 

Certains antiparasitaires permettent de lutter contre les tiques, mais aussi les puces dans le même temps. 

Car les puces sont les autres parasites à redouter également en automne. Pas bêtes, ces petites bêtes qui, présentes tout au long de l’année, prolifèrent passer l’été. Elles vont prendre leurs quartiers d’hiver et ne pas hésiter à s’installer dans les maisons : tapis, moquettes, lames de parquets, lieux de couchage des chiens et chats… 

Pensez donc à traiter votre compagnon et tous ceux habitant sous le même toit et au besoin traitez également l’environnement. Cela permet de lutter contre les démangeaisons qu’elles peuvent occasionner, mais aussi les maladies qu’elles peuvent transmettre. Sans oublier que certains chiens et chats peuvent être allergiques à leur piqûre et développer de sévères réactions. 

C’est, en assurant une bonne protection de son animal et de l’environnement, un bon moyen également de protéger toute la famille. 

Attention : il ne faut pas utiliser n’importe quel antiparasitaire. Rappelons que certains, utilisés chez le chien, ne doivent pas l’être chez le chat. Demander conseil à son vétérinaire est prudent. 

 

Allergies encore présentes



Bien qu'ils puissent développer des allergies toute l'année (surtout au printemps), chiens et chats peuvent encore – tout comme les humains – en souffrir à l’automne.  

Les graminées, qui sont les principales plantes allergènes, pollinisent d’avril à juin-juillet, mais il existe aussi un regain en septembre-octobre. Les moisissures et les acariens peuvent également être responsables à la saison automnale d’allergies. Dans ce cas, une consultation chez le vétérinaire s’impose, qui permettra de trouver l’agent en cause et de traiter en conséquence. 

Parmi les affections cutanées à redouter en automne, il y a enfin la teigne, une mycose cutanée affectant peau et poils. Contagieuse entre animaux et à l’Homme, elle nécessite une prise en charge par le vétérinaire et se soigne facilement. 

 

Poil : la mue commence



chats notamment, qui mettent un point d’honneur à faiire sa toilette, cela évite qu’ils n’ingèrent des boules de poils en se léchant. Appelées trichobézoards, elles peuvent occasionner des troubles : vomissements, constipation, occlusion intestinales. 

 

Une cure de vitamines est-elle utile ? 



Ce n’est pas parce que l’humain choisit de faire une cure de vitamine à l’automne, que l’on doit appliquer la même chose à l’animal. 

Dès lors qu’il est nourri correctement, à l’aide d’une alimentation lui apportant tout ce dont son organisme a besoin, il n’est pas utile de donner un complément alimentaire ou vitaminé. 

Cela peut même être nuisible pour la santé du chien ou du chat. C’est en concertation avec le vétérinaire et sur ses recommandations que cela doit être décidé. Tout comme l’automédication, la supplémentation alimentaire est à proscrire. 

 

Douleurs : le baromètre se « réveille »



Avec le refroidissement, les douleurs ont tendance parfois à de nouveau se faire sentir. 

L’arthrose, qui peut être une des causes de ce type de douleur, est une affection sous-diagnostiquée en France, touchant, en ce qui concerne les chiens, un animal sur cinq.

Si l’animal a du mal à bouger au réveil, éprouve des difficultés à monter ou descendre de voiture ou d’escaliers, présente une boiterie et semble perdre de sa joie de vivre, il est alors recommandé de consulter. Car l’arthrose n’est plus de nos jours une fatalité pour nos animaux de compagnie. 

Enfin, dans un dossier consacré aux animaux en automne réalisé par la Fondation 30 Millions d’Amis, il est intéressant de noter qu’un vétérinaire interrogé à ce sujet conseille à cette saison de faire attention aux yeux de votre animal : « Lorsque les jours raccourcissent, la lumière diminue et cela peut devenir gênant pour les animaux dont la densité du cristallin [lentille biconvexe de l'œil, Ndlr] est augmentée. Les animaux voient moins bien, et cela peut se traduire par des réactions d’appréhension ou de peur ».

Une visite chez un spécialiste permettra de détecter une éventuelle fibrose cristallinienne, ou une cataracte, et de soigner cette maladie.

 

Le dernier bain 

Tant qu’il fait encore beau et doux, profitez pour laver son chien ou laver son chat. Si cela est nécessaire, bien entendu et en utilisant un shampoing adapté à sa peau et à son pH. 

A l’hiver, lorsqu’il faut laver son chien ou chat, cela peut être parfois moins facile (il existe des shampoings à utiliser à sec, pratiques chez les animaux âgés ou convalescents ayant besoin d’une toilette). 

Quoiqu’il en soit, été, automne ou hiver… un bon séchage est toujours recommandé. 

 

L’assurance santé animale : pour démarrer l’automne du bon pied

Tous ces conseils peuvent vous permettre de protéger votre compagnon et lui éviter des désagréments. La prévention est une carte essentielle à jouer. 

Rappelons que pour les maîtres qui ont souscrit une assurance santé chien ou une assurance santé chat, les visites, examens et le cas échéant traitements nécessaires sont pris en charge et remboursés à hauteur de la formule d’assurance santé choisie. 

De même, l’achat d'antiparasitaires et de vermifuges, vaccins… peuvent aussi être financés en partie grâce au forfait prévention contenu dans certaines formules d’assurance santé animale (formule Premium pour chien et formule Premium pour chat de SantéVet). 


SantéVet

Le spécialiste de l’assurance santé chien et chat

Photos : Fotolia.com

À propos de l'auteur

Claude Pacheteau