Royal Corgi : un film d’animation majestueux !

Article publié le : 18/03/2019

Royal Corgi : un film d’animation majestueux !

Sur les écrans le 3 avril en Belgique, Royal Corgiest un film d’animation (produit par nWave Pictures), de Ben Stassen et Vincent Kesteloot. Un film d’animation en version 3 D et qui est… royal ! SantéVet, spécialiste de l’assurance santé animale en Belgique, s’est associé à la sortie de ce film et vous propose à cette occasion un jeu concours afin de remporter des places de cinéma. 

L’originalité de Royal Corgi, ce film d’animation en version 3 D du réalisateur belge Ben Stassen (et de son studio nWave Pictures) et de Vincent Kesteloot sur les écrans le 3 avril 2019, est qu’il met en scène de nombreux chiens, ce qui ravira les passionnés canins !

On y voit des races qui en sont les héros : corgi – bien entendu, comme son titre l’indique -, et encore… lévrier, Jack Russel, chihuahua, pitbull et bien d’autres.

Mais également des personnages « célèbres », comme la reine d’Elizabeth II (voir encadré), le duc d’Edimbourg (mari de la reine) ou encore… Donald Trump (voir encadré) !

Royal Corgi relate l’histoire de Rex. Un petit chien que lui a offert son époux le duc d’Edimbourg, et qui devient le chien préféré d’Elizabeth II.

Une histoire rocambolesque !

Mais des bêtises, il en fait ce petit chien. Jusqu’à mordre sous la table lors d’un banquet d’Etat le président américain Donald Trump !  

Du palais au chenil

Une occasion rêvée pour son meilleur ami Charlie pour élaborer un plan afin de s’emparer de la place tant convoitée de favori. Il encourage Rex à quitter le palais, ce qui le conduira dans un cheni, au milieu de chiens abandonnés. Comment vivra-t-il en dehors du palais, au contact d’autres chiens aux modes de vie très différents ?

Sa quête pour retourner à Buckingham Palace et retrouver les faveurs de la Reine l'amènera à affronter de nombreux dangers, mais auss... à rencontrer l'amour.

Franck Gastambide : une des voix de Royal Corgi

Dans la version française, Guillaume Gallienne, Shy'm, Franck Gastambide notamment, ont prêté leurs voix. « Si j’accepte les corgi, c’est que les chiens, c’est la passion de ma vie. J’ai commencé le cinéma en étant dresseur de chiens il y a 20 ans », explique Franck Gastambide dans une interview accordée au site allocine.fr.

« Quand on est dresseur, le phantasme, c’est qu’ills nous parlent nos chiens », poursuit-il. « Le chien que j’interprète dans Royal Corgi s’appelle Jack. Un petit chien qui me ressemble en plus ! Un Jack Russel terrier très nerveux avec du tempérament, etc. ! » 

Royal Corgi : la fiche technique

De Ben Stassen, Vincent Kesteloot

Date de sortie : 3 avril 2019 en Belgique

Durée : 1h 25min

Genre : animation

Gagnez des places de cinéma avec SantéVet… c’est royal !

SantéVet, spécialiste de l’assurance santé animale en Belgique, s’est associé à la sortie de ce film d’animation et vous propose à cette occasion un jeu concours afin de remporter des places de cinéma (10X4 places de cinéma pour les familles !).

 

Les corgis et les ‘’dorgis’’ de la reine Elizabeth II

Whisper est décédé en octobre 2018. Ce chien était le dernier corgi de la reine Elizabeth II.

Elle a en possédé un grand nombre, tous issus d’une longue lignée de chiens royaux.

Une race qui est devenue star des réseaux sociaux et qui est « inséparable »  de l’image de la reine et du palais royal d’Angleterre. Ses chiens étaient présents sur des portraits officiels, comme celui de son 90ème anniversaire. Et tous choyés… royalement !

Whisper avait été récupéré en 2016, après la mort de son maître.

Ce sont ces chiens qui ont inspiré le Bruxellois Ben Stassens avec Rex pour le film Royal Corgi.

La reine Elizabeth II a découvert cette race de chien en 1933, à l’âge de 7 ans, lorsque son père (le futur roi Georges VI) a acheté un corgi, baptisé Dookie, dans un chenil local.

Selon le  Daily Mail, la reine a été très attristée par le décès de son chien : « Elle a pleuré chacun de ses corgis au fil des années, mais elle a été plus touchée par la mort de Willow que par celle des autres. Probablement parce que Willow était son dernier lien avec ses parents et une époque qui la ramène à sa propre enfance. »

En 2015 « elle avait arrêté d’élever des corgis par peur que les chiots ne se prennent dans ses pieds et la fassent tomber », explique le tabloïd anglais.

Pour se consoler, la reine a eu par la suite à ses côtés des… dorgis  - Vulcan et Candy - !  Croisement entre un corgi et un teckel.

Donald Trump n’aime pas les chiens ! 

Les traditions, Donald Trump, président des Etats-Unis, n’en a que faire. Contrairement à ses prédécesseurs, il pourrait être le premier président depuis 120 ans à ne pas avoir de chien à ses côtés à la Maison Blanche !

Pourtant, une de ses proches a bien tenter de rétablir cette « tradition» en lui proposant d’accueillir un chien nommé Patton, un golden doodle de couleur orangée. Une race apparue en Amérique du Nord dans les années 90, issue du croisement entre un Caniche Royal (Doodleen anglais) et un Golden Retriever.

« Je ne peux pas le prendre », avait finalement déclaré Donald Trump d’après le NY Post.

Pour constater l’absence d’un chien à la Maison Blanche, il faut remonter à William McKinley, qui fut assassiné durant son second mandat. Certains, tel Harry Truman (1945-1953), qui avait la réputation de détester les chiens avait même cédé. Et selon le Huffington Post, « Andrew Johnson, élu de 1865 à 1869, est lui le dernier président à n'avoir même pas eu un chat… rien» !

« Il n'y a eu que très peu de présidents américains sans chien à la Maison Blanche », relate encore Dave Baker, copropriétaire du Musée des animaux présidentiels qui a pignon sur rue aux Etats-Unis !

« Martin Van Buren, le 8e président de 1837 à 1841, avait eu deux bébés tigres qui ont fini au zoo. Sinon, il n'a eu ni chien ni chat, ou autre animal. »

Donald Trump va t-il le regretter ? Natasha Ashton, contributrice américaine du Huffington Post, de préciser que Donald Trump a bien tort d’exprimer ce refus d’avoir un chien auprès de lui : «  Il n'y a pas de meilleur confident qu'un chien et Donald Trump aurait tort de s'en priver. Le meilleur ami de l'homme fait en effet ressortir tout ce qu'il peut y avoir de bon chez nous: la patience, la compassion, l'espièglerie ou encore la loyauté.»

Selon une étude, 15 à 30 minutes de câlins avec son compagnon à quatre pattes favorisent la sérotonine qui régule notamment l'humeur, la mémoire et l'irritabilité ; parfait pour les réunions diplomatiques !

Un chien présidentiel, ce n’est pas que ‘’politique’’ ni pour changer une image. « Des études montrent que les propriétaires de chiens sont plus sociables, accessibles et ouverts », explique quant à elle la co-fondatrice de Pet Plan, une compagnie d’assurance santé animale bien placée pour connaître les bienfaits de la présence d’un animal de compagnie. « Des qualités qui pourraient lui servir lors de ses conférences de presse», conclut-elle.

Sans oublier que les études prouvent aussi qu’avoir un chien, c’est bon pour la santé : moins de stress et des propriétaires moins sujets que d’autres à certaines complications médicales comme le cholestérol, la tension artérielle ou encore les crises cardiaques.

Laissez-vous entraîner dans les aventures d’un chien royal !

 

SantéVet

Ensemble, prenons soin de votre animal


Tags : Race de chien  -  People


Assurez-le !

En savoir plus

Offrez à votre animal la protection qu'il mérite !

Découvrez l'assurance pour animaux de compagnie

Je l'assure

COMMENTAIRES


Assurez-le !

En savoir plus

Offrez à votre animal la protection qu'il mérite !

Découvrez l'assurance pour animaux de compagnie

Je l'assure