Animaux au travail : du bien-être pour tous les salariés

Article publié le : 21/02/2018

Animaux au travail : du bien-être pour tous les salariés

Laika (photo ci-dessous) est une petite chienne croisée Yorkshire & Chihuahua d’un peu plus de 2 ans. Assurée chez SantéVet en France depuis mai 2015, « elle a subit 2 interventions lourdes pour des luxations d'épaule en 2015. « Grace a SantéVet, j'ai pu être remboursée à 80% sur les 1800€ de facture vétérinaire », explique Emilie, sa maîtresse, une des salariées de l’entreprise qui occupe un poste au service relation client.

« Elle vient tous les jours au travail avec moi », poursuit-elle. Laika est la première chienne à avoir été intégrée chez SantéVet, « les salariés la connaissent depuis ses 5 mois. C'est la petite mascotte, très sociable, voire trop ! Elle s'amuse avec les salariés et ceux qui viennent avec leur animal. »

 

Chien au travail : une idée qui fait son chemin en France

 

Quoi de plus normal que SantéVet accepte sur son lieu de travail les chiens ? Une idée qui fait de plus en plus son chemin, même si comparé à des pays comme les Etats-Unis, le Japon ou encore la Suisse, par exemple, cela reste ‘’rare’’.

 

SantéVet a créé un programme « Mon chien avec moi au travail »

 

Chez SantéVet, qui permet aux salariés de venir avec leur chien – il y a même pour la petite histoire un perroquet présent dans les locaux ! –, une charte de bonne conduite ainsi qu’un guide ont été mis en place. Le programme « Mon chien avec moi au travail » fait l’objet d’un engagement de son propriétaire.

Ainsi, entre autres, le maître salarié venant avec son chien s’engage à maintenir le carnet de vaccination de son animal à jour, effectuer régulièrement les traitements antiparasitaires nécessaires ou encore ne pas venir au bureau avec son chien malade ou convalescent. Le propriétaire doit par ailleurs respecter les collègues qui peuvent ne pas être à l'aise avec les animaux ou être allergiques.

 

Une émulation positive pour les entreprises et leurs salariés

 

« A ma connaissance, personne dans notre pays ne s’est encore penché sur cette intéressante question », souligne Véronique Kämpfen, directrice de la communication pour la Fédération des entreprises romandes. « Mais je pense que cela viendra, car la vie privée et la vie professionnelle sont de plus en plus imbriquées. Et il ne fait plus l’ombre d’un doute que la présence d’un animal créé une émulation positive. »

 

Que du positif à en retirer !

 

« D’ici à quelques années, cela ira de soi de pouvoir aller travailler avec son chien, car tout le monde n’en retire que du positif », assure quant à lui Bernard Meunier, de chez de Purina. La filiale de Nestlé spécialisée dans la fabrication d’aliments pour animaux n’est en tout cas pas contre ce principe : « Nous pratiquons le Dog Friendly, qui nous vient des Etats-Unis », indique t-il.

Lorsqu’il y a plusieurs chiens sur le lieu de travail et qu’ils se mettent à jouer ensemble, « cela crée de petits breaks [que les employés] apprécient et cela favorise les contacts », explique Cristina Macina, responsable de la communication interne chez Purina. Cela est, selon elle, d’autant plus facile que les chiens se doivent d’être correctement civilisés en Suisse : les propriétaires ont effectivement l’obligation de suivre un certain nombre de cours. Et « légalement, tout propriétaire de chien doit contracter une assurance responsabilité civile qui couvrirait d’éventuels accidents ».

Selon un sondage IFOP réalisé́ pour Purina en mai 2016, 44% des salariés souhaiteraient amener leur chien sur leur lieu de travail, alors qu’ils ne sont que 16% à pouvoir le faire. Purina a donc réalisé un coffret pour accompagner les entreprises dans l’accueil des chiens de leurs collaborateurs. Il comprend notamment un guide de bonnes pratiques reprenant les questions à se poser et les étapes clés à respecter en amont et au lancement du projet (information des parties prenantes de l’entreprise, obtention des autorisations nécessaires, aménagement des espaces, mise en place d’une signalétique dédiée) ; un passeport santé pour notamment suivre et évaluer la santé des chiens ; un code de bonne conduite pour favoriser le « mieux vivre ensemble » dans

l’entreprise.

Il est dans tous les cas prouvé scientifiquement que la présence des chiens sur les lieux de travail « augmente l’engagement, la fidélité et le bien-être des salariés. Ils sont alors plus performants, plus productifs, avec une concentration renforcée et un stress diminué. Il en résulte, en outre, une meilleure communication favorisant les interactions entre collègues ».

 

Animaux au travail : ce que dit la loi 

La législation Française n'impose aucune interdiction formelle dans les textes de loi quant à la présence des animaux sur le lieu de travail. Sur ce point, 76% des Français le savent ; contre 24% qui l'ignorent encore*.

Seulement 29% des Français savent que les animaux sont interdits à la fois dans l'administration et le secteur alimentaire. Si 75% déclarent à juste titre que l'alimentation ne peut accepter les animaux, tous les autres secteurs n'interdisent pas la présence de nos amis les bêtes sur le lieu travail*.

Evidement, avant d'amener son animal de compagnie à son bureau, il est nécessaire d'en demander l'autorisation à son supérieur hiérarchique. 93% des Français en sont conscients alors que 7% des personnes interrogées passeraient outre*.

Il est également primordial d'en parler avec ses collègues et de ne pas les mettre devant le fait accompli. C'est ce que savent 69% des Français, contre 31% qui pensent que leur avis ne comptent pas particulièrement*.

*Source : Holidog, plateforme de services pour animaux.

 

SantéVet

Assurer son animal c'est pas bête  !



Assurez-le !

En savoir plus

Offrez à votre animal la protection qu'il mérite !

Découvrez l'assurance pour animaux de compagnie

Je l'assure

COMMENTAIRES


Assurez-le !

En savoir plus

Offrez à votre animal la protection qu'il mérite !

Découvrez l'assurance pour animaux de compagnie

Je l'assure